Les cinq erreurs à éviter quand vous investissez dans l’immobilier allemand

L’achat d’une résidence principale ou secondaire en Allemagne représente un investissement intéressant pour beaucoup de Français. Les prix y sont plus bas que dans beaucoup de grandes villes françaises et le marché de l’immobilier allemand promet de continuer à grimper pendant encore quelques années. Cependant, un tel investissement n’est pas sans risque et il faut connaître les erreurs à éviter.

Sous-estimer les frais d’entretien

Le marché immobilier allemand est intéressant parce qu’il propose des prix plus bas. Alors qu’à Paris les prix de l’immobilier avoisinent les 10 000 € par mètre carré dans presque tous les quartiers désormais, ils restent autour de 5 000 € par mètre carré dans la capitale allemande. Cela permet d’acheter plus grand certes, mais cela implique des frais d’entretien et de gestion plus élevés qu’il faut prendre en compte pour être sûr de pouvoir les gérer.

Sous-estimer les frais d’acquisition

Si vous ne parlez pas allemand et que vous ne connaissez pas bien le pays, vous pouvez quand même effectuer un investissement Allemagne, mais il est fortement recommandé de se faire conseiller par un juriste spécialisé. Effectivement, entre les frais de notaire, l’impôt sur les mutations foncières, les frais d’agence, les frais de vérification du contrat, etc., il est facile de sous-estimer le prix réel d’un achat.

Faire une offre sans conviction

En France, la procédure pour devenir propriétaire est volontairement longue et comprend deux passages chez le notaire pour que l’engagement des deux parties se fasse progressivement et qu’elles puissent se rétracter si elles le souhaitent, sans pour autant coûter trop cher à l’autre. En Allemagne, il n’y a qu’un passage devant le notaire et aucune autre démarche ne vous lie au vendeur avant cela. Il faut donc se montrer convaincu par son offre quand on l’a fait pour que le vendeur vous trouve crédible et ne choisisse pas quelqu’un d’autre au dernier moment.

Vouloir négocier le prix

En France, les vendeurs calculent toujours une marge de négociation dans le prix qu’ils affichent. Les agences immobilières n’hésitent d’ailleurs pas à indiquer la marge de négociation possible aux potentiels acheteurs. En Allemagne, ce n’est pas le cas. D’un point de vue culturel, négocier un prix est également assez mal vu par les Allemands.

Mal se préparer et avoir peur de franchir le cap

Investir dans l’immobilier est une décision importante et effrayante. Investir dans un pays étranger est encore plus effrayant. Voilà pourquoi il faut s’y préparer le mieux possible afin d’être sûr de ne pas hésiter trop longtemps une fois devant le fait accompli. Une mauvaise préparation vous fera forcément hésiter et vous passerez à côté d’excellentes occasions.