PSA et Fiat modifient les règles de leur union : quel impact sur les actionnaires et les investisseurs ?

Le mariage des deux géants de l’automobile PSA et Fiat Chrysler (FCA) est sans aucun doute l’un des événements les plus attendus de l’année, autant par les amateurs de voitures que par les traders en ligne. Cependant, la crise financière a modifié la valeur des deux entreprises et elles ont été obligées de revoir leur copie. FCA a notamment accepté de baisser le dividende exceptionnel distribué à ses actionnaires.

Les investisseurs pourront profiter de cette fusion

Quand FCA a annoncé faire passer le montant du dividende exceptionnel distribué aux actionnaires de 5,5 milliards d’euros à 2,9 milliards d’euros, certains craignaient les répercussions négatives. Pourtant, l’engouement autour de cette fusion est tel qu’aucune conséquence n’a été à déplorer. Au contraire, les nouveaux investisseurs ont été nombreux à s’intéresser à la fusion des deux géants.

Que FCA accepte de diminuer le montant de ce bonus est d’ailleurs la preuve d’une volonté importante de rendre la fusion possible. Résultat, tous les investisseurs qui pratiquent le trading en ligne sont dans les starting blocks. Grâce à des plateformes comme Metatrader 4, ils pourront profiter de l’inévitable hausse du cours de l’action après la fusion.

La pandémie fait planer quelques doutes sur la solidité du mariage

En réalité, la situation est complexe et à double tranchant. Pour que deux entreprises d’aussi grande envergure puissent fusionner, elles doivent trouver un équilibre financier qui ne permet à aucune des deux de dévorer l’autre. Or, avec la pandémie de covid-19, la situation financière des deux entreprises a été profondément modifiée.

Voilà pourquoi elles ont toutes les deux été obligées de renoncer à verser certains dividendes à leurs actionnaires. Une mauvaise publicité, mais une situation qui prouve bien que ce mariage aura lieu malgré l’adversité. Les actionnaires sont donc rassurés et savent que la baisse des dividendes sera compensée après la fusion. Les nouveaux investisseurs affluent donc rapidement depuis.

Deux géants soutenus par leurs actionnaires et le secteur

Après cette fusion, PSA-FCA sera le quatrième groupe automobile mondial en termes de volume et le troisième en termes de chiffre d’affaires. Des marques variées et emblématiques comme Peugeot, Citroën, Jeep, Alfa Romea et Maserati se retrouveront sous le même toit. Cette fusion donnera donc naissance à un nouveau poids lourd du secteur qui sera en mesure de concurrencer les autres.

C’est pour cette raison que les actionnaires historiques et de référence ont largement soutenu les récentes décisions des deux groupes. Elles sont nécessaires à cette fusion et ne représente qu’un petit mal pour un très grand bien à venir.