Réduire ses impôts pour 2018 : il est encore temps !

Les réformes en matière de fiscalité se bousculent depuis la prise en fonction du nouveau gouvernement. Pas toujours facile de s’y retrouver. Une chose est sûre, pour profiter de certains dispositifs, il va falloir vous dépêcher.

La refonte fiscale en marche

Chaque changement de gouvernement entraîne systématiquement son lot de mesures sur le plan fiscal. Et l’actuel ne déroge pas à la règle d’autant qu’il n’aura pas fallu longtemps pour voir arriver une série de réformes qui ressemble à s’y méprendre à un big bang fiscal.

Le projet de loi de finances 2018 vient tout juste d’être définitivement adopté. Notons tout d’abord l’instauration d’une « flat tax » ou prélèvement forfaitaire unique qui concernera l’ensemble des revenus et plus-values liés aux biens mobiliers comme les actions. L’immobilier ne sera pas concerné par cette mesure. La flat tax remplacera le système de taxation actuel en fixant un impôt forfaitaire de 30 %, au lieu de la progressivité qui était en vigueur en matière d’impôt sur le revenu, et dont le niveau pouvait varier entre 0 et 45 %.

Autre nouveauté qui a fait l’objet de nombreux débats, c’est l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) qui va remplacer l’impôt sur la fortune (ISF) qui disparaît, symboliquement tout du moins. Une révolution. Couplée à la flat tax, l’idée avec cette mesure est d’inciter les épargnants et les investisseurs les plus fortunés à se tourner davantage dans l’investissement productif.

Revoir sa stratégie d’investissement

Compte tenu de tous ces chamboulements, il est important en cette fin d’année de bien revoir sa stratégie d’investissement. Les dispositifs qui permettaient d’alléger l’ISF ne seront plus valables pour la plupart à partir du 1er janvier 2018. C’est le cas par exemple de l’investissement forestier qui sort du périmètre de l’IFI, sauf si vous souscrivez d’ici le 31 décembre…

Il en va de même pour la loi Pinel qui sera reconduite, mais sous une forme allégée, avec moins de zones concernées. Les DOM-TOM ne seront pas concernés par cette exclusion, où un investissement Pinel outre-mer sera toujours possible, y compris en 2018.

D’autres placements méritent votre attention d’ici la fin de l’année pour pouvoir en bénéficier en 2018 sur votre feuille d’impôt. Il y a bien sûr les traditionnelles SCPI, les FIP (fonds d’investissement de proximité), les FCPI (fonds commun de placement dans l’innovation) et les SOFICA (cinéma). En s’y prenant correctement et avec sérieux, vous pouvez boucler votre souscription dans la semaine.

Néanmoins, il est déconseillé d’investir dans le seul et unique but de défiscaliser. Ce n’est pas une stratégie gagnante. C’est la rentabilité de l’investissement qui doit être votre premier critère.