Tout savoir sur la délégation d’assurance emprunteur

Jusqu’en 2010, lorsque l’on procédait à un emprunt auprès d’une banque, il était aussi nécessaire de souscrire à l’assurance appartenant à cette même institution bancaire. Mais depuis, la donne a changé, et il vous est aujourd’hui possible de vous tourner vers l’établissement de votre choix pour souscrire à une assurance emprunteur. Les lois régissant ce droit ont depuis évolué et offrent maintenant une législation bien plus avantageuses qu’à l’heure de sa création. Aussi, afin que vous puissiez y voir plus clair et pour que vous puissiez effectuer vos démarches en toute tranquillité, nous faisons, avec vous, le point sur la délégation d’assurance emprunteur.

Les lois sur la délégation de l’assurance de prêt aujourd’hui

 

La délégation d’assurance, aussi nommée assurance de prêt hors banque, voit le jour en 2010 par l’entrée en vigueur de la Loi Lagarde. Cette liberté accordée aux emprunteurs permet de souscrire à une compagnie d’assurance autre que celle de la banque qui a accordé le crédit. Cette révolution dans le domaine bancaire permet aux personnes contractant un emprunt de bénéficier de nombreux avantages, et notamment, de faire des économies sur le coût total du prêt.

Néanmoins, avant de s’engager auprès d’un organisme, il est nécessaire de prendre le temps de comparer les offres disponibles sur le marché ( vous pouvez d’ailleurs comparer ici ). Il est notamment important de prêter attention aux conditions et garanties en fonction de votre situation. En effet, un contrat peut être individualisé ou collectif, et, de ce fait, les conditions et les avantages ne seront pas les mêmes.

Enfin, l’étape nécessaire et préalable à tout engagement est celle du calcul de la quotité d’assurance emprunteur. Afin de vous assurer d’une protection maximale, nous vous conseillons de prendre le temps de bien penser la répartition de votre couverture.

Gardez aussi en tête les deux nouvelles lois en vigueur concernant la délégation d’assurance ! Depuis la loi Hamon de 2014, l’emprunteur dispose d’un an, après la signature du prêt, pour souscrire à une délégation d’assurance. D’autre part, la loi Sapin 2 vous permet quant à elle de résilier le contrat tous les ans.

 

Les avantages de la délégation

 

Les emprunteurs sont les plus favorisés par cette loi. En effet, en ayant recours à la délégation d’assurance, vous pouvez dès lors choisir les garanties qui conviennent le mieux à votre situation. Mais l’avantage majeur de cette procédure est que vous pouvez réaliser des économies importantes. En passant par un organisme extérieur à votre banque d’emprunt, il vous sera possible de négocier le prix de votre assurance, et donc de bénéficier de tarifs plus attractifs tout au long du remboursement de prêt. De la même manière, en choisissant la délégation d’assurance, vous verrez vos cotisations diminuer d’année en année !